Comment les Nations Unies apportent-elles leur aide ?

Quels sont mes droits sur le lieu de travail en tant que fonctionnaire des Nations Unies ?
 

Les Nations Unies s'engagent à respecter les droits de tous les individus sur le lieu de travail, quel que soit leur statut VIH.

Avant tout, le système des Nations Unies a adopté une politique d'ensemble vis-à-vis du personnel en ce qui concerne le VIH qui interdit expressément toute discrimination à l'encontre des employés vivant avec le VIH. Le système des Nations Unies a décrété que le lieu de travail devait fournir aux employés des orientations concernant le VIH et mettre à leur disposition des services de conseil.

L'infection à VIH ou le SIDA ne sont pas considérés comme un motif de licenciement. Si votre aptitude au travail est altérée par une maladie liée au VIH, des dispositions alternatives raisonnables doivent être prises. Les Nations Unies estiment que les fonctionnaires vivant avec le VIH doivent bénéficier des mêmes protections sanitaire et sociales que les autres employés des Nations Unies souffrant de graves maladies.

Apprenez-en davantage sur la Politique des Nations Unies vis-à-vis du personnel.

Est-ce que les Nations Unies continueront à me permettre de travailler si je suis séropositif ?

Lorsqu'un nouveau poste vous est confié au sein des Nations Unies ou que vous êtes envoyé en mission, les Services médicaux des Nations Unies procèdent à un examen médical pour déterminer si vous êtes physiquement capable d'accomplir cette mission. Souvenez-vous que les Services médicaux des Nations Unies ne procéderont pas automatiquement au test pour le VIH lorsqu'ils déterminent votre aptitude physique ou lors des contrôles médicaux périodiques. Selon la nature de la mission, son lieu et l'état de votre santé, il est possible que les Services médicaux des Nations Unies ne certifient pas que vous êtes capables de faire un travail particulier. Dans tous ces cas, le personnel médical qualifié prendra cette décision uniquement après une évaluation individualisée de votre état de santé ; aucune exclusion générale de personnes vivant avec le VIH n'est permise pour les emplois au sein des Nations Unies.

Les membres du personnel des Nations Unies ne peuvent pas être renvoyés, rétrogradés ni se voir refuser une mission uniquement sur la base d’une infection à VIH.

Il pourrait être dans votre propre intérêt de révéler votre sérologie aux Services médicaux si vous êtes transféré sur un lieu d'affectation qui ne dispose peut-être pas d'un bon approvisionnement en médicaments nécessaires pour traiter le VIH. Si un certificat d'aptitude physique est refusé pour une nouvelle mission, les Services médicaux des Nations Unies ne divulgueront ni à votre supérieur ni à vos collègues la nature d'un problème de santé quelconque révélé ou décelé au cours d'un examen médical, ou ne révéleront pas pourquoi on ne vous délivre pas de certificat d'aptitude physique pour un lieu d'affectation ou une mission spécifiques. Si vous décidiez de leur révéler votre sérologie VIH, les Services médicaux des Nations Unies veilleront dans tous les cas à préserver la confidentialité de cette information, comme ils le feraient pour toute information médicale personnelle.

Si, à quelque moment que ce soit, vous avez des difficultés à effectuer votre travail à cause d'une infection à VIH, le système des Nations Unies collaborera avec vous pour adapter votre situation de travail afin que vous puissiez continuer à être employé par le système des Nations Unies aussi longtemps que votre état de santé vous permet de contribuer au mandat de l'organisation.